Les créances douteuses vont coûter 30 milliards d'euros aux banques grecques

le 19/06/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

«Les pertes attendues (pour les banques grecques) provenant des prêts douteux ont été évalués par BlackRock, sur la base de scénarios de stress, à 30 milliards d'euros sur les trois prochaines années», a déclaré Panagiotis Roumeliotis, ancien représentant de la Grèce au FMI. Aujourd'hui vice-président non exécutif de Piraeus Bank, le dirigeant a précisé que le montant évoqué comprenait des provisions déjà constituées à hauteur de 18 milliards d'euros. La banque centrale grecque, qui a commandé l'étude à BlackRock, n'a pas souhaité faire de commentaire, disant simplement que ses résultats seraient publiés prochainement.

A lire aussi