Frédéric Oudéa minimise l'intérêt d'une union bancaire

le 01/06/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Une union bancaire en Europe, proposée cette semaine par la Commission européenne, ne répond pas à la crise de confiance liée au problème des dettes souveraines en zone euro, déclare Frédéric Oudéa, président de la Fédération bancaire française (FBF) et PDG de la Société générale, dans un entretien publiée vendredi par Le Monde. Interrogé par ailleurs sur la réforme du Livret A envisagée par le gouvernement, le banquier estime que ce projet «risque de détourner une part importante de l'épargne du financement des entreprises».

A lire aussi