Madrid impose 30 milliards d'euros de provisions aux banques

le 11/05/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le gouvernement espagnol a approuvé en conseil des ministres sa deuxième réforme du système bancaire depuis son arrivée aux affaires en décembre. Les banques devront relever de 7% à 30% en moyenne le taux de provisionnement de leurs encours immobiliers qui ne sont pas encore douteux. Une facture de 30 milliards d'euros qui s'ajoutera aux 53,5 milliards de provisions imposées en février par la Banque d'Espagne. Dans ce cadre, le gouvernement ordonnera un audit indépendant du portefeuille immobilier des banques du pays, une méthode déjà suivie en son temps par l'Irlande pour crédibiliser son plan d'assainissement du secteur. Les prêteurs ont un mois pour dire comment ils couvriront leurs besoins. Ceux qui auraient des difficultés pourront recevoir l'aide du Frob, le fonds de restructuration du secteur bancaire, qui souscrira pour 5 ans des obligations convertibles contingentes (CoCos) rapportant 10% de coupon aux finances publiques. Les banques sont enfin incitées à transférer dans des sociétés de gestion ad hoc les actifs immobiliers physiques qu'elles ont saisis.

A lire aussi