Le Crédit Agricole est poursuivi dans une affaire de prêts toxiques

le 11/04/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Une trentaine de clients particuliers ont assigné au civil la caisse de Crédit Agricole de Lorraine, qu'ils accusent de leur avoir fourni des prêts immobiliers toxiques dont le remboursement était lié à l'évolution du taux de change entre l'euro et le franc suisse, a indiqué l'avocat des plaignants à l'AFP. Le tribunal de grande instance de Metz devrait juger l'affaire en décembre. Le 6 avril, l'Autorité de contrôle prudentiel a émis une recommandation sur la commercialisation de prêts comportant un risque de change, alors qu'un autre dossier, impliquant une filiale de BNP Paribas, a déjà défrayé la chronique. 

A lire aussi