Les assureurs accélèrent leur recours aux obligations catastrophes

le 11/04/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Treize émissions ont été réalisées depuis le début de l’année pour 2,2 milliards de dollars, contre vingt-huit sur l’ensemble de 2011

Les assureurs ont accéléré le rythme de leurs émissions d’obligations catastrophes depuis le début de l’année. Treize obligations ont ainsi été placées depuis début janvier, contre vingt-huit sur l’ensemble de 2011 et sept sur la période allant de janvier à fin avril 2011, selon le site Artemis qui répertorie les principales opérations réalisées par les acteurs du secteur.

Allianz a réalisé le placement d’une obligation catastrophes de 240 millions de dollars (183 millions d’euros) la semaine passée. «Il s’agit de la plus importante obligation de ce type placée par Allianz jusqu’à présent», a indiqué à L’Agefi un porte-parole de l’assureur allemand. Les placements précédents d’Allianz avaient été réalisés en avril 2011 et mai 2010 pour des montants respectifs de 40 et 150 millions.

L’obligation de 240 millions de dollars a été émise via deux placements de 120 millions de dollars réalisés par Swiss Re. Les deux tranches «ont été significativement sursouscrites et ont été augmentées par rapport au montant initialement annoncé de 100 millions de dollars par tranche», indique l'assureur allemand.

Le montant cumulé des obligations catastrophes depuis le début de l’année s’élève à 2,2 milliards de dollars, contre 1,3 milliard de dollars sur les quatre premiers mois de l’année 2011 et 4,9 milliards sur l’ensemble de l’exercice. Les deux plus importantes émissions en 2012 ont été réalisées par Liberty Mutual en mars pour 275 millions de dollars et par Hannover Re en janvier pour 300 millions.

Dans un contexte où de nombreuses classes d’actifs ont été malmenées suite aux différentes crises, le couple rendement-risque offert par les obligations catastrophes, décorrélées des actions et obligations, semble attirer les investisseurs. Ces obligations ont généré un rendement de 6,7% l’an passé, selon l’indice de performance de Swiss Re.

Si la taille de ce marché se révèle encore «petite», à savoir 15 milliards de dollars (dont 80% aux Etats-Unis et 20% en Europe) comparativement à un marché de la réassurance de 300 milliards de dollars, l’encours des obligations catastrophes est appelé à doubler à horizon 2016, estimait mi-mars Christophe Fritsch, responsable des obligations catastrophes chez Axa IM, dans le cadre d’une interview à Reuters.

A lire aussi