Londres reçoit l'appui du Conseil européen du risque systémique

le 02/04/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le Conseil européen du risque systémique, rattaché à la BCE, a estimé lundi dans un courrier à la Commission européenne que la réglementation en capital des banques doit laisser aux autorités nationales la capacité de resserrer «temporairement» ces règles, «avec des garde-fous». Un appui aux thèses de Londres, qui s'oppose à Paris et Bruxelles dans les discussions autour de la directive CRD4: la Grande-Bretagne souhaite aller bien au-delà du texte pour les banques britanniques, alors que le projet européen prévoit une harmonisation maximale des ratios de solvabilité.

A lire aussi