Les règles de Bâle 3 pourraient s'assouplir sur les liquidités

le 23/03/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Les autorités de régulation du secteur bancaire devraient accorder aux banques une souplesse accrue pour respecter les nouvelles obligations en matière de liquidités. Le Comité de Bâle sur la supervision bancaire s'est réuni mardi et mercredi pour étudier comment les banques pourraient constituer les «matelas» de liquidités censés leur permettre de résister sans aide extérieure à un mois de turbulences sur les marchés financiers. Les banques des pays dont le marché des obligations d'Etat est relativement réduit, comme le Danemark, pourraient ainsi être autorisées à détenir davantage d'obligations sécurisées (covered bonds) et d'obligations d'entreprise bien notées.Selon Reuters, l'intégralité des dépôts auprès des banques centrales compteraient comme actifs liquides dans le ratio à 30 jours (LCR), contre 50% selon le projet actuel. Le Comité de Bâle s'est néanmoins laissé jusqu'à fin 2012 pour statuer sur l'assouplissement du LCR.

A lire aussi