Les dépréciations ont fait fondre le bénéfice de Generali

le 21/03/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Generali a annoncé un bénéfice réduit de moitié en 2011, à 856 millions d’euros, en raison notamment de dépréciations d'un milliard d'euros sur des valeurs mobilières grecques. L'administrateur délégué du troisième assureur européen Giovanni Perissinotto a dit toutefois anticiper un net rebond cette année. Ces dépréciations ont forcé Generali à réduire son dividende à 0,20 euro par action. L'assureur a dit avoir déprécié 76% de la totalité de son portefeuille grec, ce qui est conforme à ses concurrents européens. Le ratio solvabilité 1, mesure de la solidité du capital, était stable à 117% à la fin décembre en dépit d'une accentuation de la crise de la dette européenne au dernier trimestre 2011. Le ratio était de 118% fin septembre. Il était remonté à 132% au 1er mars 2012 en raison surtout de conditions de marché améliorées et d'un resserrement des spreads sur les obligations souveraines italiennes.

A lire aussi