Intesa a passé de lourdes dépréciations en fin d'exercice

le 15/03/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Enseigne Intesa dans une rue de Rome. Photo: PHB/Agefi

La première banque de détail italienne a fait part jeudi d'une perte de 10,1 milliards d'euros au titre du quatrième trimestre 2011, l'établissement ayant, comme sa rivale UniCredit, comptabilisé des milliards d'euros de dépréciations pour renforcer un bilan affecté par la crise de la dette de la zone euro. Dans un communiqué, la banque précise que les 10,2 milliards d'euros de dépréciations n'auront aucun impact sur son capital, ajoutant que le ratio Tier 1 était de 9,2% après prise en compte du versement d'un dividende proposé à 0,05 euro par action au titre de 2011. Sur les trois derniers mois de 2010, Intesa avait dégagé un bénéfice de 505 millions d'euros.

 

A lire aussi