Groupama accuse une perte de 1,8 milliard d’euros en 2011

le 15/03/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Une agence Groupama à Paris. Photo: PHB/Agefi

Groupama, contraint de céder des actifs pour renforcer sa solvabilité financière, a annoncé jeudi une perte nette annuelle de 1,81 milliard d'euros, ses comptes ayant été plombés par de lourdes dépréciations liées à la crise. L'assureur mutualiste indique dans un communiqué avoir passé sur l'exercice 2011 pour 3 milliards d'euros de dépréciations et de pertes exceptionnelles, dont 1,55 milliard sur les titres de dette souveraine grecque. A fin 2011, ses fonds propres s'élèvent à 5,3 milliards d'euros contre 7 milliards un an plus tôt. Malgré le poids des éléments exceptionnels, Groupama a pu afficher, fin 2011, une marge de solvabilité de 107% (niveau de fonds propres rapporté au niveau minimal exigé par le régulateur), grâce au rapprochement entre sa filiale foncière Silic et Icade, filiale de la Caisse des dépôts, ainsi qu'à l'injection de 300 millions dans la filiale Gan Eurocourtage.

A lire aussi