Siaci Saint Honoré prévoit d’accroître son activité de 50% d’ici cinq ans

le 08/03/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le courtier, qui a réalisé un chiffre d’affaires de l’ordre de 200 millions d’euros l’an passé, mise sur la croissance tant organique qu’externe

Siaci Saint Honoré vise un accroissement de son chiffre d’affaires de 50% à horizon cinq ans. «Sur les dernières années, notre croissance a été réalisée à parité entre croissance interne et externe, exception faite de 2011 où 75% ont été faits via de la croissance organique», a indiqué mercredi Pierre Donnersberg, président du directoire du courtier en assurance.

«Le seul problème que nous pourrions rencontrer serait de ne pas trouver de projet de croissance externe», a-t-il poursuivi. A fin 2011, le chiffre d’affaires du groupe, qui compte un million d’assurés, s’élevait à environ 200 millions d’euros (99% du portefeuille en risques d’entreprise), réparti à égalité entre vie et dommages.

Siaci Saint Honoré a par ailleurs annoncé le regroupement de ses activités de mobilité internationale autour d’une seule marque, MSH International, contre cinq auparavant. «Nous espérons porter notre part de marché sur le Top Fortune 500 mondial à 8% d’ici 2014, contre 5% actuellement», a précisé Laurent Cochet, directeur exécutif de MSH, prévoyant par ailleurs de dépasser les 300.000 assurés d’ici fin 2012 (275.000 aujourd’hui).

Ce pôle, qui représente 20% de l’activité du groupe et est essentiellement centré sur l’assurance santé pour les expatriés, entend poursuivre son développement à l’international. La part de l’activité de MSH hors de France «est passée de 10% il y a cinq ans à 50%», a souligné Laurent Cochet. Disposant de quatre sièges régionaux à Paris, Calgary, Dubaï et Shanghai et de douze implantations commerciales à travers le monde, MSH prévoit d’ouvrir des bureaux en Thaïlande et au Qatar. «Les projets sont enclenchés et seront réalisés en 2012», a estimé Pierre Donnersberg. «Nous souhaitons également mettre l’accent sur l’Amérique du Sud», a ajouté Laurent Cochet.

Au-delà des pays émergents, MSH prévoit de se renforcer à Houston. «Nous comptons parmi nos clients des sociétés telles que Schlumberger et Transocean et avons une vraie carte à jouer» outre-Atlantique, a relevé Laurent Cochet.

Le pôle d’assurance individuelle pourrait également constituer un relais de croissance pour MSH. «Nous ambitionnons de doubler le chiffre d’affaires (de l’ordre de 4 millions d’euros actuellement, ndlr) à horizon trois ans et travaillons sur de nouveaux produits », a souligné le directeur exécutif.

A lire aussi