Old Mutual se déleste de ses activités en Scandinavie pour réduire sa dette

le 16/12/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'assureur a cédé Skandia Insurance pour 2,1 milliards de livres dans le cadre d'un programme de restructuration visant à rassurer les actionnaires

Old Mutual taille dans ses activités pour réduire sa dette. Un an après avoir cédé sa filiale d’assurance vie aux Etats-Unis à Harbinger Capital pour 350 millions de dollars, l’assureur anglo-sud-africain a annoncé hier la cession de Skandia Insurance qui comprend ses opérations d’épargne de long terme et bancaires en Suède, au Danemark et en Norvège pour un montant global de 2,1 milliards de livres, soit environ 2,5 milliards d’euros, en numéraire. De quoi faire décoller l’action de 11,44% à 123,70 pence hier sur le FTSE.

L’acquéreur, Skandia Liv, est elle-même une filiale d’Old Mutual mais opérant sous un régime juridique indépendant avec des comptes qui ne sont pas consolidés par Old Mutual. Skandia Liv rachète en fait sa maison mère. «Le prix de la transaction est supérieur à la somme des différentes activités d’environ 1,4 milliard de livres» estime Goldman Sachs. L’activité a dégagé 1,7 milliard de livres en actifs nets au 30 juin dernier et a enregistré un résultat avant impôts ajusté de 60 millions.

Objectif pour Old Mutual, conseillé par Evercore Partners and Morgan Stanley dans cette opération : réduire son endettement. L’assureur s’est fixé comme but de réduire sa dette de 1,5 milliard de livres d’ici à fin 2012, mais a déjà remboursé 473 millions en juillet et 31 millions en septembre dernier. «Cette opération représente un pas décisif dans l’exécution de notre programme de restructuration» indique le directeur général d’Old Mutual, Julian Roberts, dans un communiqué.

Un programme de restructuration également destiné à répondre aux critiques des actionnaires sur le fait que la valeur de marché de l’assureur, du fait de la multitude de ses activités, soit inférieure à la somme de l’ensemble de ses actifs pris séparément. Et Julian Roberts de préciser qu'il compte «utiliser le fruit de cette vente pour accélérer la réduction des emprunts du groupe et faire remonter le surplus de capital ainsi levé aux actionnaires».

Old Mutual a dû repousser son projet d’introduire en Bourse 25% de ses activités de gestion d’actifs aux Etats-Unis du fait de conditions de marché difficiles. L’assureur n’a pas non plus abandonné le projet de cession des 52% qu’il détient dans Nedbank malgré l’échec de l’opération l’année dernière, HSBC et Standard Chartered ayant retiré leurs offres au dernier moment.

A lire aussi