L’Ecofin se penche sur la recapitalisation bancaire

le 01/12/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les conditions de recapitalisation et de fourniture de liquidité ont été longuement abordées hier entre ministres des finances des Vingt-Sept pendant un déjeuner à Bruxelles. Les Européens veulent éviter que la recapitalisation du secteur bancaire décidée le 26 octobre n'aggrave le credit crunch. «Les besoins en capitaux seront fixés en valeur absolue», a indiqué hier Jan Rostowski, le ministre des finances polonais qui préside le Conseil Ecofin. «Ce n'est pas un ratio d'exigence en capital», a-t-il dit, insistant sur le fait que les objectifs fixés par l'autorité bancaire européenne ne sauraient être atteints par une réduction du bilan mais seulement par une augmentation des ressources. Il ne s'agit «pas de liquider des activités», a-t-il dit. Par ailleurs, les Vingt-Sept se sont entendus sur une simple coordination des mesures de fournitures de liquidité au secteur bancaire et n'ont pas retenu la proposition de la Commission européenne de créer un pot commun.

A lire aussi