BNP Paribas se déleste de 10 milliards d'euros de dette souveraine

le 03/11/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Photo: PHB/Agefi

BNP Paribas, qui a vu son bénéfice net chuter de près de 72% au troisième trimestre, a indiqué avoir cédé depuis fin juin pour plus de 10 milliards d'euros de titres de dette souveraine de la zone euro et enregistré dans ses comptes une décote de 60%, plus élevée qu'anticipé, sur la dette publique grecque. La deuxième banque de la zone euro par la capitalisation boursière, après l'espagnole Santander, ajoute avoir passé une provision de 2,2 milliards d'euros sur ses titres de dette souveraine grecque. Elle a réduit de 20,7% sur les quatre derniers mois son exposition à la dette publique des Etats de la zone euro, en vendant notamment pour 8,3 milliards d'euros de dette italienne et 2,2 milliards de titres espagnols, réduisant ainsi son exposition à deux pays menacés par une possible contagion de la crise. Le résultat net trimestriel de BNP Paribas ressort du coup à 541 millions d'euros, là où le consensus établi par la rédaction de Reuters tablait sur une baisse de 48% seulement, à 992 millions.

A lire aussi