La zone euro révisera la participation du privé au second plan grec

le 04/10/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La participation du secteur privé au second plan d'aide à la Grèce devra être revue pour tenir compte de la situation dégradée de l'économie et des marchés européens, a déclaré lundi le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker. L'accord intervenu le 21 juillet dernier entre les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne prévoit une participation des banques et assureurs européens à hauteur de 50 milliards d'euros environ dans le cadre d'un plan d'aide total de 159 milliards d'euros. Cette participation doit notamment prendre la forme d'un échange d'obligations grecques actuelles contre de nouvelles assorties d'une décote de 21%. Selon plusieurs sources, Athènes peine cependant à réunir les 90% minimum de participation des créanciers privés exposés à sa dette souveraine qu'elle demandait pour accepter le plan.

A lire aussi