BNP Paribas passe son tour sur une dette hybride

le 19/09/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La banque n’a pas exercé son option de remboursement anticipé sur une obligation tier one d'un milliard d'euros. Il s’agit d’un titre sans incitation à rappeler du point de vue de l’émetteur (step up), qui sera toujours accepté sous Bâle 3 en tant que fonds propres supplémentaires, rappelle Tullett Prebon. A partir du 1er janvier 2013, seulement 90% de la valeur nominale de cet instrument sera pris en compte, puis ce niveau sera réduit de 10% chaque année.

A lire aussi