La Société Générale annonce de nouvelles réductions de coûts

le 12/09/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Société Générale (photo Bloomberg)

La Société Générale a tenté de rassurer les marchés sur sa capacité à faire face à la crise de la dette en zone euro. La banque française a fait savoir qu'elle allait procéder à des cessions d'actifs et des réductions de coûts destinées à libérer quatre milliards d'euros de fonds propres supplémentaires d'ici 2013. Son PDG Frédéric Oudéa a assuré lors d'une conférence de presse qu'il n'y avait actuellement aucune discussion avec l'Etat français en vue d'un nouveau plan d'aide. Dans le cadre de son programme de réductions de coûts, la SocGen souhaite réduire de 5% sa base de coûts dans sa banque de financement et d'investissement (BFI) et y réduira aussi certaines activités. Interrogé sur des ventes d'actifs, il a indiqué que les cessions interviendraient dans la gestion d'actifs, dans les services aux investisseurs ou encore dans les services financiers. A fin août, ses besoins de liquidité en dollar s'élevaient à 60 milliards d'euros contre 72 milliards à fin juin. La banque assure avoir 34 milliards de dollars d'excédents de ressources auprès de la Réserve fédérale américaine au 31 août. Le groupe estime également que son exposition à la dette souveraine des pays périphériques de la zone euro est «faible et limitée», à 4,3 milliards d'euros au 9 septembre 2011, soit moins de 1% de la taille du bilan consolidé de la banque. Sur ce total, l'exposition de la Société générale à la Grèce est de 0,9 milliard d'euros.

A lire aussi