Les banques françaises plongent en Bourse

le 12/09/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les valeurs bancaires françaises BNP Paribas (-14,53% à 25,47 euros) , Crédit agricole (-9,75% à 4,87 euros) et Société générale (-9,77% à 15,74 euros) plongeaient vers 13 heures à la Bourse de Paris, les investisseurs s'inquiétant de la probable dégradation dans les prochains jours de leur note de crédit par Moody's. Des traders évoquaient aussi des rumeurs de recapitalisation par l'Etat français pour aider les banques à surmonter la crise de la dette publique dans la zone euro. Les banques françaises n'ont de souci ni de liquidité ni de solvabilité, a répondu Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France et membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne. «Quel que soit le scénario grec et donc quelles que soient les provisions à passer, les banques françaises ont les moyens d'y faire face», dit-il dans un communiqué. Le coût pour s'assurer contre un défaut des banques françaises était en nette hausse. Vers 10h15, le CDS (credit default swap) à cinq ans sur Société générale était en hausse de 28 points de base, à 414, après avoir atteint 432 points de base dans les premiers échanges. Le CDS sur BNP Paribas avançait de 25 points de base, à 300, après un record à 350 points de base constaté en début de séance. Celui sur Crédit agricole était à 312,5, revenu d'un record de 320 points de base un peu plus tôt.

A lire aussi