Les valeurs bancaires chutent lourdement en Europe

le 05/09/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Position de l'action Société Générale à midi, le 5 septembre 2011 sur le site de Boursorama. Photo: PHB/Agefi

Les valeurs bancaires européennes plongeaient lundi, analystes et investisseurs redoutant que les banques d'Europe ne soient contraintes de passer des provisions ou dépréciations supplémentaires sur les titres de dette d'Etat de la zone euro, ce qui les obligerait ensuite à augmenter leurs fonds propres. «C'est à cause de tout ce climat d'incertitudes autour des fonds propres des banques, de la dette souveraine, de la liquidité, du coût de la liquidité que le secteur bancaire est aujourd'hui quasiment ininvestissable», estime un analyste financier, cité par Reuters. Parmi les plus fortes baisses, vers 13 heures, les titres de la Deutsche Bank et de la Société Générale chutaient de près de 9%, ces deux banques font aussi partie de la liste des 17 grandes banques visées par une plainte de l'agence fédérale américaine de supervision des prêts hypothécaires pour leur rôle présumé dans la crise des subprimes. A Paris, BNP Paribas et le Crédit Agricole, très exposés à l'Italie, abandonnaient respectivement 7,59% et 6,53%. alors que l'indice bancaire européen chutait de 5,3%.C’est dans ce contexte tendu que les dirigeants des grandes banques européennes sont réunis ce lundi à Francfort pour une conférence de deux jours axée sur les perspectives de la crise de la dette dans la zone euro.

A lire aussi