Berlin s'attend à ce que ses «bad banks» contribuent au plan grec

le 29/08/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L'Allemagne a dit s'attendre à ce que ses deux structures publiques de défaisance, mises sur pied pour accueillir les créances pourries d'Hypo Real Estate et WestLB et qui détiennent des milliards d'euros d'emprunts souverains grecs, prennent part à l'échange de dette demandé au secteur privé dans le cadre du plan d'aide à Athènes. «C'est une décision que les deux bad banks doivent prendre», a indiqué une porte-parole du ministère des Finances.

A lire aussi