ING tire un bon prix de ses activités d'assurance en Amérique latine

le 26/07/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les analystes saluent cette opération à 2,68 milliards d'euros qui devrait être suivie par la cession des activités belges et par deux IPO

ING a annoncé lundi la vente de la majorité de ses activités d’assurances en Amérique latine à la société colombienne GrupoSura pour environ 2,68 milliards d’euros, un montant jugé attractif par les analystes. Il s’agit d’une première étape importante dans le cadre de son programme de cession des activités d’assurance en échange de l’aide d'Etat de 10 milliards d’euros obtenue lors de la crise financière en 2008.

Le bancassureur néerlandais recevra environ 2,615 milliards d’euros en numéraire et GrupoSura reprendra 65 millions de dette. Le groupe néerlandais s’attend à dégager de cette cession, soumise à l’approbation des autorités, une plus-value nette d’un milliard d’euros et espère la conclure d’ici à la fin de l’année. Cette transaction, qui exclut la participation de 36% qu’ING détient dans l’assureur brésilien Sul America et qu’il vendra séparément, valorise les activités cédées à 1,8 fois leur valeur comptable et à 16 fois leurs résultats prévus pour 2011.

«Nous estimons qu’ING a obtenu un prix de transaction attractif pour sa division d’Amérique latine», note Lemar Salah chez SNS Securities, précisant que la somme obtenue se situe dans le haut de sa fourchette d’estimation de 2,4 à 2,8 milliards d’euros. «La participation brésilienne devrait être cédée bientôt, également à une valorisation attractive.»

RBS, qui salue également le montant obtenu, estime qu'au-delà de la plus-value, l'opération permettra surtout un allègement des exigences de fonds propres. «Nous restons à surpondérer sur ING qui constitue la meilleure opération de restructuration du secteur financier», souligne la banque.

Les activités cédées au Chili, Pérou, Colombie, Mexique et Uruguay représentent 49 milliards d’euros d’encours sous gestion et ont enregistré un bénéfice net de 192 millions en 2010.

ING entame ainsi son programme de cession des activités d’assurance, en parallèle à la vente d’autres branches, afin de rembourser l’Etat néerlandais d’ici à mai 2012. La semaine dernière, des informations de presse avaient avancé que le groupe attendait des offres pour ses activités d’assurance en Belgique, que Rabobank valorise à 700 millions d’euros. Le bancassureur n’a pas commenté ces informations. ING compte également réaliser deux introductions en Bourse, une pour ses filiales d’assurances américaines et une pour celles d’Europe et d’Asie, qui interviendront lorsque les conditions de marché seront favorables.

A lire aussi