Les banques françaises exposées à la Grèce en déroute sur les marchés

le 16/06/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le problème grec pèse à nouveau sur les marchés financiers européens, en particulier sur le secteur bancaire français, alors que la perspective d'un accord rapide sur la dette du pays semble de moins en moins probable. La Société Générale, BNP Paribas et le Crédit Agricole reculaient respectivement à la Bourse de Paris de 3%, 2% et 2,2% en milieu de journée. La banque franco-belge Dexia cède plus de 5% après avoir chuté de plus de 8% dans les premiers échanges. Nicolas Sarkozy de son côté a lancé un appel à l'esprit de responsabilité, à l'unité et "au sens du compromis" des Européens pour trouver un consensus permettant de régler la crise de la dette grecque.

A lire aussi