La banque China Everbright lance son IPO dans un marché chinois en eaux troubles

le 15/06/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'établissement prévoit de lever 6 milliards de dollars à la Bourse de Hong-Kong, soit un milliard de moins qu’initialement prévu

La tâche de China Everbright Bank pourrait s’avérer plus compliquée que prévu. Après avoir réussi à lever 3,2 milliards de dollars pour son introduction à la Bourse de Shanghai l’année dernière, la banque chinoise compte sur une récolte de 6 milliards à l’occasion de la mise sur le marché de 10,5 milliards de nouvelles actions à la Bourse de Hong-Kong auxquelles s’ajouteraient 1,5 milliard d’actions supplémentaires en option de surallocation, selon des sources concordantes ayant eu accès à la note d’introduction du groupe.

Un montant inférieur à sa prévision initiale de 7 milliards qui servira à renforcer les fonds propres de la banque et développer son activité de prêt. Les établissements financiers du pays ont été priés en avril dernier de conduire des stress tests sur leurs prêts immobiliers, d’exiger des taux de recouvrement plus rapides et d’accroître leurs réserves en dépôts, en ligne avec la nouvelle hausse de 50 points de base du taux de réserves obligatoires des banques.

En l’état, hors Glencore, il s’agirait de l’opération la plus importante de l’année sur le continent asiatique, devant celle de Hutchinson Port de 5,5 milliards réalisée en mars à Singapour, alors que les IPO à Hong-Kong ont permis aux sociétés de lever environ 11 milliards depuis le début de l’année. China Everbright, conseillé notamment par Morgan Stanley, UBS, BNP Paribas, HSBC et JPMorgan, aurait commencé à sonder l’intérêt des investisseurs dans le but de fixer le prix de ses nouvelles actions le 8 juillet pour une première cotation le 15 juillet.

L’ambiance est cependant à la méfiance vis-à-vis des IPO en Chine. Sur l’ensemble des opérations réalisées depuis le début de l’année sur le marché hongkongais, seule l’IPO de 1,5 milliard de dollars effectuée par MGM China Holdings s’est faite avec un prix final de cotation situé dans le haut de la fourchette initiale.

China Everbright n’a pas échappé à la règle avec une chute de ses actions de 8,5% depuis le début de l’année à Shanghai à 3,47 yuans, soit une capitalisation boursière de 22 milliards de dollars. L’indice Hang Seng reculait de 3% dans le même temps. Dans ce contexte, Li Kwok-suen, gérant chez Phillip Capital Management, estime que «China Everbright devra certainement se démener pour réunir des investisseurs de référence et accepter des valorisations relativement faibles afin de rendre ses actions attractives».

A lire aussi