La Société Générale se défend sur la Libye

le 26/05/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Mise en cause, avec d'autres banques, pour avoir vendu des produits structurés au fonds souverain libyen ayant entraîné des pertes, la Société Générale s'est fendue jeudi d'un communiqué. La «Société Générale travaille avec de nombreux fonds souverains, toujours dans le respect complet des règles et des lois. Dans les situations de gel d'avoirs, Société Générale applique strictement les sanctions internationales en vigueur en toute transparence avec les autorités. Nous ne pouvons pas commenter individuellement sur les opérations ou les clients», se borne à indiquer la banque.

A lire aussi