Philippe Wahl imprime sa marque à la tête de la Banque Postale

le 19/05/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La mise à jour du plan 2015 de la filiale sera discutée aujourd'hui au conseil de La Poste. Deux nominations ont été annoncées

Quatre mois après la nomination de Philippe Wahl à la présidence de la Banque Postale, les premiers changements sont à l’œuvre. L’établissement bancaire devrait ainsi présenter aujourd’hui au conseil d’administration de La Poste une mise à jour de son plan stratégique.

Ce dernier continuera à s’inscrire dans le cadre du plan Ambition 2015 présenté l’an dernier par sa maison-mère, et qui prévoyait que la filiale bancaire dégage à cet horizon un résultat brut d’exploitation de 2 milliards d’euros environ. Pas de coup de volant brutal à attendre, donc, mais un accent davantage mis sur le développement commercial là où la signature de partenariats destinés à doter la Banque Postale d’une offre bancaire complète avait rythmé le dernier mandat de Patrick Werner. «Philippe Wahl veut, sinon transformer, du moins resserrer les liens entre le réseau postal et la banque», explique un connaisseur.

La revue stratégique touche aussi l’équilibre économique de certains partenariats. La Banque Postale entend ainsi réviser les termes de son accord avec Oddo dans la banque privée dans un sens qui lui soit plus favorable, comme le signalaient hier Les Echos. En cause: la répartition des coûts, qu’elle assume aujourd’hui, et le partage des bénéfices. La Banque Postale Gestion Privée, sa filiale commune avec Oddo, cannibalise en effet une partie de la clientèle que la banque aurait pu servir directement à travers son réseau, sans partager les commissions. «Le partenariat fonctionne bien, mais nous regardons ce qui peut être amélioré», indiquait hier une autre source proche.

Philippe Wahl commence aussi à imprimer sa marque sur l’organigramme de la banque. Celle-ci a annoncé hier la nomination d’Anne-Laure Bourn au poste de directrice des opérations et membre du comité exécutif. Jusqu’à présent secrétaire générale de LBP AM, elle remplace Marie Cheval, une fidèle de Patrick Werner, qui a annoncé début mai son départ à la Société Générale. Le 1er juin, c’est Daniel Roy, le président de HSBC Banque Privée, qui rejoindra l’établissement comme conseiller de Philippe Wahl en charge du développement de la gestion patrimoniale. Les deux hommes se sont croisés chez Paribas et surtout côtoyés au sein du pôle Caisse des dépôts / Caisse d’Epargne, lorsque Daniel Roy dirigeait la gestion de CDC Ixis et que Philippe Wahl était membre du conseil de surveillance.

A lire aussi