La FDIC revisite la faillite de Lehman Brothers

le 19/04/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Selon un rapport de la Federal Deposit Insurance Corporation, le fonds de garantie américain des dépôts, les créanciers de Lehman Brothers auraient pu récupérer beaucoup plus d’argent après la faillite de l’établissement en 2008 si les régulateurs bancaires américains avaient conduit une liquidation ordonnée. La FDIC, qui a reçu ce pouvoir l’an dernier dans le cadre de la loi Dodd Frank, estime que les créanciers non garantis auraient pu récupérer 97 cents sur chaque dollar réclamé si les autorités avaient rapidement engagé une cession structurée des actifs de Lehman. Un fossé par rapport aux 21 cents estimés dans le plan de réorganisation le plus récent élaboré dans le cadre de la procédure de faillite. Une procédure dont la FDIC souligne le coût exorbitant. Jusqu’en février dernier, plus de 1,2 milliard de dollars de commissions ont été versées aux avocats et professionnels impliqués dans ce dossier.

A lire aussi