Goldman Sachs baissier sur le pétrole

le 13/04/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

En prédisant un baril de brut à 105 dollars, soit un repli d’environ 15 dollars par rapport aux cours actuels, Goldman Sachs a semé le trouble hier sur les marchés de l’énergie. L’établissement considère que les spéculateurs ont poussé les prix au-delà des fondamentaux, même si des risques demeurent au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. «Alors que les prix sont revenus aux niveaux du printemps 2008, les fondamentaux offre-demande sont beaucoup plus fermes», estime David Greely, chef analyste du secteur énergétique chez Goldman Sachs dans une note adressée à la clientèle. «Nous pensons que le marché va connaître une sérieuse correction vers notre cible à long terme de 105 dollars le baril de Brent au cours des prochains mois», ajoute-t-il. Le contrat de mai sur le Brent, qui, comme le brut américain, a reculé pour la deuxième séance d'affilée, a cédé hier 3,06 dollars, soit 2,47%, à 120,92 dollars le baril.

A lire aussi