Bercy se prononce contre l'abandon du chèque et commande un nouveau rapport

le 30/03/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

« Cette étude me conforte dans l’idée que la suppression du chèque n’est pas une option aujourd’hui » a souligné la ministre de l’Economie, Christine Lagarde, suite à la publication ce matin du rapport commandé par le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) au cabinet EDC sur l’utilisation de ce mode de paiement. Il confirme que la France est le premier pays utilisateur de chèques en Europe (dont 3,3 milliards ont été émis en 2009), malgré une baisse régulière de son utilisation. Ils restent dominants en milieu scolaire, les services à domicile ou les dépenses médicales. En outre, le chèque est privilégié par les TPE et PME dans le règlement des fournisseurs et le versement des salaires, comme par le secteur public pour les encaissements. L'utilisation du chèque «montre que les [autres] moyens de paiement offerts en France ne remplissent pas pleinement» les objectifs de modernité, simplicité, sécurité, le tout à moindre coût. C’est pourquoi la ministre a confié à Georges Pauget (l’ancien patron du Crédit Agricole) et au président du CCSF Emmanuel Constans, déjà rédacteurs du rapport sur la tarification des services bancaires, une mission de propositions sur l’avenir des moyens de paiement.

A lire aussi