La FSA juge la réforme de Bâle 3 insuffisante

le 17/03/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Dans un discours prononcé hier devant la Cass Business School, le président de la Financial Services Authority, Adair Turner, a estimé que les nouvelles règles de Bâle 3 «apporteraient une différence majeure» mais qu’elles ne seront toutefois pas «suffisantes pour garantir la stabilité financière». Il estime ainsi que dans un «monde idéal», les exigences de fonds propres durs devraient s’établir plutôt autour de 15-20% des actifs pondérés par le risque.

A lire aussi