Santander affecté par les créances douteuses

le 03/02/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Santander, première banque de la zone euro, a fait état d'une chute de 8,5% de son bénéfice net sur l'exercice 2010 en raison de provisions liées à la crise du marché immobilier en Espagne. Le bénéfice net est ressorti à 8,18 milliards d'euros. La bonne tenue des filiales britannique et brésilienne a été effacée par la baisse des marges en Espagne en raison de coûts élevés de financement et d'une augmentation des créances douteuses. Le produit net bancaire s'est élevé à 29,22 milliards d'euros et la marge des intérêts a progressé de 11,1%.

A lire aussi