Les tarifs bancaires restent stables en France malgré de fortes disparités

le 28/01/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Selon l’enquête annuelle de l’association CLVC et du magazine Mieux vivre votre argent, établie à partir des tarifs de 134 banques pour 2011, le profil-type de client le moins consommateur de services voit sa facture reculer de 0,29%. Dans le cas du profil moyen, le coût d'utilisation des services augmente très légèrement. La catégorie la plus consommatrice (un couple «boursicoteur») subit lui une hausse plus importante, de 1,79%. Cette stagnation masque de très fortes disparités selon les établissements (à noter un effet particulier des caisses régionales de Crédit Agricole) et la géographie, avec une France d’outremer toujours aussi pénalisée.

A lire aussi