La Banque d'Angleterre juge Bâle 3 trop mou

le 28/01/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Une étude signée par deux experts de la Banque d'Angleterre préconise de porter entre 16% et 20% le ratio de fonds propres durs imposé aux banques, au lieu du minimum de 7% prévu par les nouvelles règles Bâle 3. Cela amputerait la croissance de 6 points, mais le jeu en vaudrait la chandelle, selon les auteurs de l'étude. Le zèle britannique s'explique sans doute par le piètre état dans lequel la crise a laissé une partie du système bancaire local.

A lire aussi