La désaffection des ménages pour les crédits sur carte se confirme

le 25/01/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Confirmant les chiffres de l'Association des sociétés financières publiés hier (L'Agefi du 25 janvier), l'Observatoire des crédits aux ménages souligne le recul du crédit à la consommation à son plus bas niveau depuis 2000. Fin 2010, le taux de détention exclusif de ce type de prêts a chuté pour la troisième année consécutive, à 19% (contre 20% en 2009). Ce recul a été porté par une baisse sensible dans l'utilisation des cartes : seuls 6,8% des ménages détenaient ce type de crédit en 2010, contre 9,6% en 2007. Parallèlement, la détention de crédits immobiliers a atteint un sommet, à 19,4%. La part des ménages détenant les deux formes de prêts passe de 11,7% à 11,1%. Les tendances observées devraient se confirmer en 2011 : les intentions de souscrire un crédit à la consommation dans les 6 mois à venir reculaient fin décembre pour la troisième année de suite, à 4,1%. En revanche, 4,8% des ménages envisagent de souscrire un prêt immobilier (contre 5,6% un an plus tôt).

A lire aussi