Le recul des provisions fait les beaux jours de JPMorgan

le 17/01/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Première banque américaine à publier ses comptes, JPMorgan a surpris le marché en affichant un bénéfice net en hausse de 47 %

photo Bloomberg

Comme au troisième trimestre, JPMorgan a profité de la forte baisse de ses provisions à la fin de l’année pour afficher un résultat au quatrième trimestre 2010 largement supérieur aux attentes des analystes.

La banque américaine a annoncé vendredi un bénéfice net en hausse de 47% sur un an, à 4,83 milliards de dollars. L’amélioration de la conjoncture, principalement sur son marché domestique, lui a permis de réduire ses provisions pour créances douteuses relatives aux cartes de crédit de 3,6 milliards de dollars (à 671 millions), notamment grâce à une baisse de deux milliards des pertes constatées.

La conjoncture a également joué en faveur de l’activité de JPMorgan: le produit net bancaire a atteint 26,7 milliards de dollars, alors que les estimations ressortaient à 24,4 milliards; l’établissement a également vu l’origination de prêts aux particuliers fortement augmenter (+37% à 55,6 milliards de dollars). Ainsi, le pôle de services financiers de détail confirme sa situation bénéficiaire, affichant un résultat net de 708 millions, contre une perte de 399 millions un an plus tôt.

Dans ses activités de banque d’investissement, les résultats sont plus mitigés: le bénéfice recule de 21% (à 1,5 milliard) sur 12 mois. Si les commissions en banque d’affaires reculent légèrement (-3%), les autres métiers affichent des revenus en hausse (trading actions, obligataire et crédits), malgré un recul par rapport au troisième trimestre dans les activités de marché. Globalement, ils ont progressé de 26% (à 6,2 milliards).

Pour autant, les risques pesant sur JPMorgan n’ont pas disparu, notamment concernant son activité de crédit hypothécaire. La banque a provisionné 1,5 milliard de dollars supplémentaires en prévision des contentieux relatifs aux saisies immobilières (foreclosures) – sonnant comme un avertissement, Bank of America a accepté la semaine dernière de racheter ses actifs subprimes aux institutions de refinancement hypothécaires Fannie Mae et Freddy Mac pour 2,8 milliards de dollars. Au cours des mois de septembre et octobre, JPMorgan a suspendu 127.000 saises.

Pour l’ensemble de l’année 2010, JPMorgan confirme sa place de géant de la finance mondiale: il affiche 17,4 milliards de dollars de bénéfices (+48%), pour 105 milliards de dollars de revenus, en baisse de 3%.

A lire aussi