AIG progresse lentement mais sûrement sur le long chemin de la rédemption

le 09/12/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’assureur et le Trésor, dont la part au capital serait abaissée de 20 points à 72%, pourraient céder 10 à 15 milliards de dollars de titres au printemps

Le Trésor américain n’est pas encore sorti de l’ornière concernant le sauvetage de l’assureur American International Group, AIG. La sortie de crise se dessine pourtant, pas à pas. Le Trésor prévoit ainsi de céder un cinquième du capital d'AIG par le biais d’une cession massive d'actions prévue pour le premier semestre 2011. Une opération qui sera un test important de la capacité de l'Etat fédéral à dégager un bénéfice de l'un de ses plans de sauvetage les plus controversés de la crise financière.

AIG et le Trésor mettront tous deux des titres en vente lors de cette opération qui pourrait atteindre entre 10 et 15 milliards de dollars selon Reuters. Tout dépendra des conditions de marchés et de l’appétit estimé des investisseurs. L'Etat a injecté 182,3 milliards de dollars pour sauver AIG. Après conversion de titres préférentiels en titres ordinaires, le Trésor détiendra 92,1% du capital de l'assureur, contre un peu moins de 80% actuellement. La vente de titres attendue au printemps pourrait lui permettre de redescendre jusqu'à 72% environ.

Le titre AIG, brièvement suspendu avant la clôture dans l'attente de l'annonce, a terminé en baisse de 3,71% à 42,32 dollars, les investisseurs craignant la dilution qu'entraînera une telle opération. A ce niveau pourtant, l'action se traite encore au-dessus de la barre des 30 dollars à partir de laquelle le Trésor est assuré d’engranger une plus-value.

L'Etat a profité au cours des derniers mois d’un vif intérêt des investisseurs pour les sociétés renflouées durant la crise pour se désengager ou commencer à le faire et récupérer les milliards de dollars investis. Il a ainsi cédé cette semaine ses parts restantes dans Citigroup, concluant sa sortie du capital de la banque avec un bénéfice de 12 milliards pour le contribuable.

L'offre de titres AIG pourrait avoir lieu dès mars mais les discussions sont encore au stade préliminaire et l'ampleur et la date de l'opération ne sont pas encore arrêtées. «Nous espérons pouvoir présenter une offre publique d'actions AIG au printemps mais nous devons travailler pour que cela puisse se faire», a dit le porte-parole d'AIG Mark Herr. Etape supplémentaire, l’assureur a d’ores et déjà annoncé hier également un accord avec la Réserve fédérale pour le remboursement d’un prêt de 21 milliards de dollars grâce au produit de la cession de deux filiales internationales d’assurance vie.

A lire aussi