L’Irlande pèse sur l’ensemble des valeurs bancaires

le 23/11/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La crise irlandaise et les craintes d'une contagion à d'autres Etats de la zone euro, comme le Portugal, continuent de peser lourdement sur les banques européennes, toutes les valeurs du secteur étant orientées à la baisse. Le Crédit agricole a une exposition «peu significative» à la dette souveraine de l'Irlande après l'avoir «considérablement» réduite depuis les tests de résistance bancaire de juillet, a déclaré mardi à Reuters une porte-parole de la banque. Le Crédit agricole s'est toutefois refusé à donner le nouveau montant de son exposition à la dette souveraine irlandaise. Fin mars, elle était de 929 millions d'euros devant BNP Paribas (571 millions d'euros), le groupe BPCE (491 millions) et Société Générale (453 millions). Vers midi, l'action Crédit agricole abandonnait 1,7% à 10,39. BNP Paribas et SocGen perdent au même moment 2,17% et 1,68%. Les banques irlandaises sont de facto à vendre, a déclaré mardi Patrick Honohan, le gouverneur de la banque centrale du pays.  Les valeurs bancaires en Irlande poursuivaient leur chute, 21% pour Bank of Ireland et de plus de 17% d'Allied Irish Bank.

A lire aussi