BFI

Barclays signe son retour

le 12/09/2019 L'AGEFI Hebdo

Face à l'offensive de ses concurrentes américaines, la banque britannique tente de s’imposer comme un acteur de poids régional.

Plus de dix ans après la crise financière, la BFI britannique a perdu de sa superbe. « Les ‘fees’ des banques britanniques représentent depuis le début de l’année 60 % de ce qu’elles représentaient à la même période en 2007, explique Gonzalo Ponce Pestana, analyste deals intelligence au sein de...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi