MIF 2

Le blues du banquier privé

le 13/12/2018 L'AGEFI Hebdo

Transparence des coûts, tracasseries administratives, la réglementation a terni l'éclat du métier.

Le blues du banquier privé
Peu de banquiers privés participeraient avec réel plaisir à une fête de premier anniversaire de MIF 2, le 3 janvier 2019. Ils iraient, bien sûr, louant l’objectif de transparence et de protection du client du cadre réglementaire, qui agit pourtant comme le poil à gratter de leur univers feutré....

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

Ailleurs sur le web

A lire aussi