La parole à… Pascal Demurger, directeur général de la Maif

« Notre plan stratégique doit être prêt pour la fin de l’année »

le 19/07/2018 L'AGEFI Hebdo

 Pascal Demurger, directeur général de la Maif

Votre collaboration avec le groupe Vyv était au cœur de l’assemblée générale de la MGEN qui en est membre. Comment vos nouvelles offres se mettent-elles en place ?

Il existe déjà une grande proximité entre la MGEN et nous sur le terrain. Nous allons faire de plus en plus de propositions en commun. Et ce, dès la rentrée. Avec le groupe Vyv, qui est en cours de structuration, l’horizon se situe plutôt courant 2019 voire plus tard. La démarche est différente. Vyv a passé un appel d’offres et a retenu notre filiale d’assurance-vie Parnasse-Maif parmi ses partenaires. Il faut maintenant définir les modalités de distribution, la gamme de produits : assurance-vie, épargne retraite, etc. Le moment venu, nous pourrions développer de nouvelles synergies en assurances de personnes avec la MGEN et le groupe Vyv.

La MGEN et la Maif ont en commun une clientèle historique au sein de l’Education nationale. Quelle est l’importance de celle-ci dans l’activité de la Maif ?

Autrefois, lorsque les étudiants intégraient ce qui s’appelle désormais une école supérieure du professorat, leur adhésion était acquise. Aujourd’hui, ils ont déjà une voiture, un logement, etc., donc des contrats chez divers assureurs. Si notre taux de pénétration reste élevé auprès de cette clientèle, il faut la conquérir. Le portefeuille de sociétaires Maif est composé pour une moitié d’enseignants en activité ou à la retraite et pour une autre moitié de catégories variées que nous traitons dans notre propre réseau. L’évolution est lente, mais traduit aussi le fait que nos assurés sont fidèles.

Quelle est votre stratégie pour la Maif demain ?

Nous venons de lancer notre réflexion à horizon 2022. La question pour la Maif est de trouver sa place dans un monde qui aura profondément changé. Nous pouvons capitaliser sur la puissance de la marque et la satisfaction clients. Nous avons déjà réalisé un grand travail de transformation interne, avec conviction et confiance. Notre plan stratégique doit être prêt pour la fin de l’année.

A lire aussi