Le financement d’ALD confirme sa relative émancipation

le 12/04/2018 L'AGEFI Hebdo

Les prêts de la Société Générale représentaient 72 % de l’endettement financier du loueur automobile à fin 2017, qui veut ramener cette part à 60 %.

La dette financière d’ALD a bondi de 18 % en 2017, à 15,1 milliards d’euros. « Essentiellement en lien avec la croissance de 10 % de la flotte, à plus de 1,5 million de véhicules », note le directeur financier du loueur automobile longue durée, Gilles Momper. Il s’agit en effet de financer ce...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi