Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la Fédération bancaire française

La FBF défend son projet « Green Supporting Factor »*

le 11/01/2018 L'AGEFI Hebdo

La FBF défend son projet « Green Supporting Factor »*

Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la Fédération bancaire française

Notre proposition est reprise par le vice-président compétent de la Commission européenne : cela montre qu’elle est sérieuse. Il s’agit d’alléger les contraintes réglementaires, autrement dit les exigences en capital, qui sont mises sur les banques lorsqu’elles font des financements verts. Chaque fois que l’on fait un crédit, en raison des nouvelles réglementations qui s’appliquent, on doit mettre quasiment 20 % de côté en fonds propres dans la banque pour contrebalancer le risque qui est pris sur ce nouveau crédit. Avec notre proposition, on veut donner un signal positif aux banques pour réorienter leurs financements vers les financements verts. Il faut prendre en compte le risque climatique dans les bilans des acteurs financiers. Afin de limiter ce risque climatique dans le bilan des banques, donnons un bonus prudentiel, c’est-à-dire des contraintes légèrement allégées pour tous les financements verts.

*Traitement prudentiel préférentiel pour les actifs bancaires favorisant la transition énergétique.

Vidéo enregistrée le 15/12/17

Retrouvez les vidéos sur AGEFI TV

www.agefi.fr

Sur le même sujet

Ailleurs sur le web

A lire aussi