La parole à… Emmanuel Dooseman, associé global head of banking chez Mazars

Une déréglementation unilatérale des Etats-Unis conduirait les banques à de nouveaux arbitrages

le 02/03/2017 L'AGEFI Hebdo

  Exigences de solvabilité, de liquidité, de transparence et de supervision : comme l’a démontré la réunion du comité de Bâle à Santiago du Chili en novembre 2016, les débats sur la finalisation des accords de Bâle 3 restent nourris. Mais la prise de fonction du nouveau président des Etats-Unis,...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

A lire aussi