Quand information rime avec inquisition

le 18/02/2010 L'AGEFI Hebdo

« Réglementaire », c’est ce qui est écrit en grosses lettres sur un questionnaire envoyé en masse à des clients de banques régionales (Crédit Agricole et Caisse d’Epargne) afin, officiellement, de leur permettre de se mettre en conformité avec la législation sur la lutte contre le blanchiment d’argent et les activités terroristes. De quoi intimider, certes… Mais quel rapport y a-t-il entre la composition de la famille, la profession, la production de justificatifs de revenus et la lutte contre le terrorisme ? Passablement énervés par ce qu’ils considèrent comme de l’inquisition, et ce après des années de fidélité à leur banque, certains ont alerté l’Afub (Association française des usagers de banque) qui leur a conseillé de ne pas répondre. Faut-il y voir une simple maladresse ? Ces établissements, en voulant faire d’une pierre deux coups, c’est-à-dire profiter de l’obligation de répondre à une nouvelle législation pour mettre à jour des bases de données marketing, ont mélangé les genres et suscité la colère de leurs clients. Mais au fait, qui parle de proximité et de confiance ?

A lire aussi