L’avis de… Jean-Paul Smets, président de Nexedi, créateur d’ERP5, logiciel ERP libre

« Le ‘libre’ va faire émerger de nouveaux services bancaires »

le 28/10/2010 L'AGEFI Hebdo

Que recherchent les banques qui utilisent des logiciels libres ?

Un des gros avantages du libre par rapport aux logiciels propriétaires est son prix. Ce qui fait que les banques des pays en développement sont très intéressées, notamment dans la microfinance. Il est possible d’obtenir une solution clé en main pour seulement 30.000 euros. Les grandes banques françaises qui utilisent du libre ont quant à elles une volonté de maîtrise de l’environnement de développement.

Pourquoi les logiciels libres ne sont-ils pas encore très répandus au sein des banques françaises ?

Beaucoup de banques voient le libre avec méfiance. Et prennent du retard ! Car le libre est une façon de s’approprier son SI et de le faire évoluer. Le fait que les logiciels deviennent libres crée de l’innovation dans le système bancaire, notamment parce qu’à travers les communautés, plus de gens peuvent réfléchir et de meilleures solutions sont trouvées. Le libre va faire émerger de nouveaux services bancaires. Autre avantage du libre pour les banques : la transparence. L’utilisation de l’open source permettrait selon moi d’avoir plus confiance dans le système bancaire.

Comment cette confiance pourrait-elle être améliorée ?

Le libre, qui repose sur l’ouverture du code source, donne accès à tous à ce qu’il y a derrière. Car l’avantage fondamental du libre par rapport aux logiciels propriétaires, c’est qu’on vous donne le droit de comprendre. D’ailleurs, un rapport américain recommande, pour une question de transparence, l’usage de Python pour les reportings bancaires. Selon moi, le logiciel qui sert à « monitorer » les logiciels des banques devrait être libre. Cela apporterait une garantie que le système bancaire est surveillé de manière transparente.

A lire aussi