L’avis de… Nicolas Malaterre, directeur senior pour le secteur bancaire chez Standard & Poor’s

« Un outil de refinancement important pour BPCE »

le 27/08/2015 L'AGEFI Hebdo

« Un outil de refinancement important pour BPCE »
(DR)

Quelle est votre analyse du Crédit Foncier au sein de BPCE ?

Nous notons le Crédit Foncier selon son attachement au groupe. Toutefois, il est un cran en dessous : « A- », contre « A » pour BPCE (et Natixis) du fait de sa rentabilité, plus faible, et de son profil de risques. En revanche, nous égalisons la note de la Société de Crédit Foncier (SCF) avec celle du groupe car c’est un outil de refinancement important pour BPCE. Il faut aussi souligner que le Crédit Foncier, qui n’a pas de dépôts, n’a pu traverser la crise que grâce à son adossement.

Sa recherche de refinancements diversifiés est-elle justifiée ?

Oui. La SCF a émis pour 4 milliards d’euros d’obligations foncières au premier semestre 2015. En outre, l’établissement a mis à profit une alternative : la titrisation de crédits immobiliers. S’il lui coûte plus cher que les covered bonds, c’est l’outil adéquat pour faire sortir des actifs du bilan. Ses titrisations – de mai 2014 et juillet 2015 – ont valeur d’exemple pour un marché qui n’est pas très important en France. Nous pensons que d’autres groupes bancaires pourraient le suivre.

Le Crédit Foncier est-il en bonne voie pour ses objectifs 2017 ?

L’évolution du business model s’inscrit dans la volonté de son actionnaire de recentrer l’activité, de réduire la taille du bilan et d’accroître les synergies du groupe. Les comptes du premier semestre montrent des points très positifs : l’impact favorable de l’amélioration de la marge commerciale sur la marge nette d’intérêt et une baisse des charges avec un coefficient d’exploitation en amélioration. Mais le niveau de rentabilité supporte encore l’impact d’actifs risqués. Ce qui devrait conduire le Crédit Foncier à poursuivre l’ajustement de son bilan et de ses coûts pour améliorer sa capacité de résistance et sa rentabilité.

A lire aussi