Moneo repose en paix

le 23/04/2015 L'AGEFI Hebdo

Moneo, c’est fini. Malgré une technologie efficace, des actionnaires puissants – la Société Française du Porte-Monnaie Electronique Interbancaire comprend sept grandes banques, France Télécom, la RATP et la SNCF – et un marché prometteur. Se sont ligués contre lui les commerçants, les associations de consommateurs et même les banques chargées de le commercialiser. Revendu à BlackFin, Moneo gagne son indépendance vis-à-vis des banques et se relance en particulier auprès des Crous. Mais leur changement de prestataire au profit de BPCE tue les derniers espoirs de le voir décoller. Et pourtant, Moneo avait du potentiel avec son laboratoire de recherche où, il y a plusieurs années déjà, on l’intégrait à divers objets connectés. Avance technologique et échec commercial, un résumé des travers français. Heureusement, le titre restaurant lui offre un marché pour se recycler. Espérons que la French Tech en tirera les leçons.

A lire aussi