La justice française vise HSBC Holdings

le 16/04/2015 L'AGEFI Hebdo

Blanchiment. Un milliard d’euros, tel est le montant de la caution exigée par les magistrats français à l’encontre de HSBC Holdings.

Cela à l’occasion de la mise en examen de la maison mère du groupe bancaire britannique dans le cadre de l’enquête portant sur des soupçons de blanchiment de fraude fiscale par sa filiale suisse de banque privée, HSBC Private Bank.

HSBC Holdings, qui juge la décision « infondée » et le montant de la caution « démesuré », entend faire appel. Les juges d’instruction ont, selon Reuters, évalué à 2,2 milliards d’euros le montant des fonds qui auraient pu être blanchis par HSBC Private Bank.

L’amende maximale encourue par HSBC Holdings, soupçonnée de complicité par abstention et de défaut de surveillance, est égale à la moitié des fonds blanchis, soit un montant proche de la caution.

Fin mars, c’est UBS France qui avait été mise en examen sur ce même terrain de la fraude fiscale soupçonnée. « Après trois ans d’enquête avec sa pleine coopération, la banque considère que l’instruction n’a fait apparaître aucune infraction pénale à son encontre », avait fait savoir UBS France.

A lire aussi