BNP Paribas toujours aux prises avec la justice américaine

le 19/06/2014 L'AGEFI Hebdo

Equitables. L’annonce du départ à la retraite fin septembre de Georges Chodron de Courcel, directeur général délégué du groupe BNP Paribas, pourrait être l’une des premières conséquences, non financières, du litige entre la banque et la justice américaine. Secrètes, les négociations avec les autorités des Etats-Unis pourraient par ailleurs rapidement fixer le montant de l’amende pour violation d’embargos économiques. Michel Sapin, le ministre français des Finances, croit savoir que les sanctions seront « plus équitables » que les 8 à 10 milliards de dollars évoqués depuis des semaines. La française serait loin d’être la seule banque à payer une lourde amende aux Etats-Unis. Outre Bank of America qui pourrait devoir plus de 12 milliards de dollars, Citigroup serait passible, également pour des litiges liés à la crise des subprimes, d’une amende de 10 milliards de dollars.

A lire aussi