Banques, les aides d'Etat à moitié remboursées

le 24/09/2015 L'AGEFI Hebdo

Solde. Les aides accordées par les Etats de la zone euro aux banques depuis le début de la crise ont contribué à l’accroissement de la dette publique pour 4,8 % du PIB sur une hausse totale de 27 points entre 2008 et 2014 (92 % du PIB), indique la Banque centrale européenne (BCE) dans son dernier bulletin économique. Le montant cumulé de cette assistance s’est élevé à 8 % du PIB et, pour l’heure, 3,3 % ont été recouvrés par les Etats.

Ces calculs ne tiennent pas compte du soutien au secteur financier sous la forme de garanties accordées par les Etats (2,7 % du PIB de la zone euro à fin 2014) et des pertes potentielles (ou des plus-values éventuelles) des structures de défaisance, les bad banks.

Ces différentes formes de soutien aux institutions financières font encore peser des risques budgétaires, indique la BCE, qui souligne qu’il « est important d’assurer la stabilité financière tout en limitant la participation du contribuable » : de nombreux progrès ont déjà été réalisés dans le durcissement de la législation bancaire… avec une contribution adéquate des détenteurs d’actions et d’obligations privées… et le mécanisme de résolution unique, garant de la participation du secteur privé en amont de l’assistance des pouvoirs publics.

A lire aussi