La voie de la sous-traitance à double sens

le 01/12/2011 L'AGEFI Hebdo

Selon une récente étude de la société ADN’co, les nouveaux moyens de paiement représenteront 25 % de l’e-commerce d’ici à 2015, soit près de 14 milliards d’euros en France : une aubaine pour les acteurs alternatifs désormais regroupés au sein de l’Association française des établissements de paiement et des émetteurs de monnaie électronique. Mais aussi pour certaines banques. Crédit Mutuel Arkéa a ainsi passé différents accords avec ces nouveaux entrants. Aqoba (photo), premier établissement de paiement agréé en France dont le groupe bancaire détient 10 % du capital, lui a ainsi confié la compensation de ses flux et leur représentation auprès de MasterCard, et s’appuie sur les infrastructures de gestion de sa plate-forme Monext. La start-up de paiement mobile Skimm s’est également tournée vers Arkéa. Et lorsque Lemon Way sera officiellement lancé, ses comptes seront hébergés dans cet établissement. En attendant, la société, qui espère son agrément d’établissement de paiement pour janvier, travaille en marque blanche pour d’autres banques qui lui ont fait signer un accord de confidentialité…

A lire aussi